Le Nordeste brésilien par la biche blonde (3/3)

October 10, 2017

Souvenez-vous, à la fin de notre deuxième étape de ce séjour organisé par Comptoir des Voyages, nous nous étions quittés après le safari nocturne dans le delta du Parnaiba et partions le lendemain pour Barreirinhas ...

 

Jeudi 7 septembre 2017 : En route pour Barreirinhas. Un nouveau chauffeur nous attend avec son 4x4 destination Caburé. Petite mésaventure lors de ce trajet car notre chauffeur percute un motard très alcoolisé (les effets de la Cachaça…) mais heureusement le motard s’en tire seulement avec quelques contusions. La route est très longue jusqu’à Caburé que nous finissons par atteindre après 2 bonnes heures de bitume. Nous prenons ensuite un bateau avec lequel nous remontons la rivière Feignante jusqu’à Vassoura pour y découvrir le petit désert de Lençois où nous déjeunons.

La lagune est petite mais magnifique et surtout déserte. Nous nous y baignons un peu en attendant notre déjeuner que nous prendrons au seul restaurant du coin.

 

 

On y mange du poisson (encore ! et j’avoue que je commence à avoir une bonne grosse envie de hamburger et de frites !!), plutôt bon. Pendant le repas, les petits singes qui vivent sur l’île sortent d’entre les arbres de la mangrove engloutie par le sable des dunes. RIP ma banane que j’avais prise en dessert. Les singes me foncent dessus dès que je la sors donc je leur laisse bien volontiers !! Ils sont mignons mais de loin !

 

Nous reprenons ensuite notre bateau à moteur pour une bonne heure et arrivons à Barrheirinhas jusqu’à notre hôtel Sossego do Catinho, simple mais charmant.

J’hésite à aller me baigner dans la rivière qui borde l’hôtel à notre arrivée mais je me souviens de tout ce qu’on a pu voir la veille dans la même rivière. Du coup, j'oublie l'idée mais je sirote une caipirihna, moins dangereux ! Nous nous rendons en fin de journée dans le « centre » de Barrheirinhas histoire de se promener un peu et comme il est encore tôt mais la visite est sans grand intérêt. Il n’y a rien de particulier à y voir et il faut marcher un peu puis prendre un petit bateau puis marcher de nouveau pour regagner le « centre » depuis notre hôtel. Je fais quand même une merveilleuse trouvaille en voulant acheter une bouteille d’eau au supermarché du coin puisque je tombe sur tout un rayon exposant des sachets de TANG.  Souvenirs, souvenirs... J’en achète bien entendu trois sachets à l’orange. Je pensais que ce breuvage était désormais interdit sur tout le globe, à croire que non !

Vendredi 8 septembre 2017 : La matinée est libre à l’hôtel, et ça fait du bien ! L’après-midi, nous attaquons en bus local (« jardineira ») une piste difficile jusqu’aux portes du fameux désert de Lençois. Le trajet dure 40 minutes environ et on les sent passer ! Les secousses sont nombreuses et le chauffeur donne de gros coups de volant constamment pour ne pas s’embourber dans le sable. Nous constatons qu’une bonne quarantaine de bus comme le nôtre (contenant chacun environ 10 personnes) se dirigent au même endroit : le Parc National des Lençois Maranhenses, un désert de dunes grand comme Sao Paulo (environ 1550 km²)…

Nous arrivons donc très nombreux aux portes du désert de Lençois. Tous les passagers descendent des bus locaux et se dirigent vers la première lagune. En effet, en raison de la nature protégée du Parc, seuls les bus locaux autorisés peuvent se rendre jusqu’aux portes du Parc, et c’est tant mieux !

Encore relativement méconnu, ce lieu atypique est en fait un énorme désert parsemé de milliers de lagons. Comme nous sommes en septembre c’est-à-dire juste après la saison des pluies (généralement de décembre à juillet), le creux des dunes se transforment en lagunes aux eaux cristallines offrant de sublimes camaïeux de verts et de bleus  dans lesquelles on se baigne, un régal.  Le paysage est époustouflant, un des plus beaux endroits qu'il m'ait été offert de voir jusqu’à présent.

Nous ne baignerons dans trois lagons : Lagoa Azul, Lagoa Peixe et Lagoa Bonita. On contemple le paysage, on fait de nombreuses photos et on profite des lieux - bien que jamais seuls car nous sommes très nombreux - et ce, jusqu’au coucher du soleil qui vient conférer une magie supplémentaire à la merveille des lieux. Lorsque le soleil disparaît, nous nous dépêchons de regagner le bus pour éviter les embouteillages à la sortie du Parc et regagnons notre hôtel des étoiles plein les yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 9 septembre 2017 : En route pour Sao Luis, notre dernier point de chute. La route est longue pour y arriver, environ 4h. Notre hôtel n'est pas situé dans le centre de la ville, ce qui nous étonne à première vue. Mais nous comprenons assez rapidement pourquoi après notre petite promenade dans la ville qui est un peu triste, pas forcément bien fréquentée (surtout la nuit vraisemblablement mais nous n'avons pas testé) et sans grand intérêt. On prend quand même quelques photos de beaux bâtiments.

 

  

 De nombreux bâtiments ont de jolies façades en azulejos, cela me rappelle Lisbonne. 

La ville possède un centre historique assez bien préservé et est d'ailleurs inscrite au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Nous déjeunons dans un petit restaurant du centre et regagnons ensuite notre hôtel (Pestana Sao Luis) pour notre denière nuit ...

 

Dimanche 10 septembre 2017 : Nous nous rendons pour midi à l'aéroport de Sao Luis et reprenons un vol interne pour Sao Paulo. Nous regagnons ensuite la France en vol de nuit avec LATAM Airlines. Les vacances sont terminées ... Vivement les prochaines !

 

Si l'on veut faire un bilan rapide de ce magnifique voyage :

 

Ce que j'ai aimé : TOUT ! Mais particulièrement l'ambiance bord de mer de Fortaleza, le poisson grillé, Jeri et la superbe Vila Kalango, les caipirinha, la visite de l'île des Canarias avec Cassio, le désert des Lençois, les fruits de la passion

 

Ce que j'ai moins aimé : en cherchant bien... le vol à l'aller et peut-être Sao Luis... 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Maison Plume : le concept store made in France

La biche blonde a testé la box Prescription Lab !

La cantine quatlitarienne Judy

EDIE GRIM, le bar à manteaux !

1/8
Please reload

Vous  aimerez aussi

Blog Lifestyle

© 2017 - Biches à oreille - tous droits réservés