Mon avis sur les lectures du mois !

November 23, 2017

Avec un peu de retard, le retour de notre rendez-vous mensuel avec mon avis sur les lectures du mois d’octobre  ! 

 

Les yeux couleur de pluie ? de Sophie Tal Men

 Résumé :
Marie-Lou, étudiante en médecine, est affectée à Brest, loin des siens et de ses montagnes, en tant qu’interne dans un service de neurochirurgie. Très rapidement elle se lie d’amitié avec sa colocataire Anna. Une nuit, elle croise le cousin d’Anna, beau surfeur breton, interne en ORL, qui a élu domicile avec son chien pour la nuit. S'en suit un jeu de séduction, mais ce mystérieux apollon est dur à décrypter.

 

Un roman féminin qui se lit très rapidement. J’ai apprécié suivre les tribulations de Marie-Lou, entre doutes, déception, amour, sous fond de milieu médical. Ce n’est pas un grand roman mais on passe un bon moment même si l’on connait la fin dès le début :)  Le brouillard de Brest donne une dimension romantique et nous donne envie de manger des crêpes ! Je pense lire la suite « Entre mes doigts coule le sable » par curiosité, pour savoir où cette histoire va les mener.   

 

Ma note : 6/10

 

Quand sort la recluse de Fred Vargas

 Résumé :
Plusieurs hommes décèdent dans une même région suite à la morsure d’une araignée, la recluse. La recluse est une araignée qui généralement se terre et dont la seule morsure n’entraîne pas la mort (il en faudrait 22). Ces décès  sont mis sur le compte du grand âge des victimes… mais c’était sans compter le flair du commissaire Adamsberg qui va mener l’enquête avec son équipe de choc !

 

Je n’ai pas du tout accroché avec ce polar, je pense être passée à côté car il n’y a vraiment que des bonnes critiques sur ce livre. Avec des développements psychologiques pompeux, une arme du crime peu convaincante et une fin cousue de fil blanc, je l’ai trouvé long et ennuyeux.  Je pense qu’avec cet auteur soit on aime ou on n’aime pas ! Verdict : je ne suis pas sensible à l’univers de Fred Vargas.

 

Ma note : 5/10

 

La Perle et la Coquille de Nadia Hashimi

 

 Résumé :
En Afghanistan, la vie est dure, le pays est en guerre dominé par les forces talibanes. Rahima vit entourée de ces 4 sœurs, la vie est ponctuée des tâches domestiques et des accès de colère de leur père qui n’est plus que l’ombre de lui-même depuis qu’il a été enrôlé par les talibans. Pour aider à subvenir aux besoins de la famille, Rahima devient une bacha poch, tradition qui autorise sous certaines conditions à travestir une fille en garçon jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier. Rahima devenu Rahim peut ainsi jouir d’une liberté inespérée (aller à l’école, jouer dehors avec les autres garçons, se rendre au marché…). Jusqu’au jour où son père décide de vendre ses 3 ainées à des seigneurs de guerre. Forte de son expérience de bacha poch et de l’histoire de son arrière grand-mère Sheikiba, Rahima restera animée par un désir d’émancipation.

 

Depuis mon coup de cœur (le mot est faible) pour Les cerfs-volants de Kaboul, j’ai lu plusieurs livres dont l’histoire se déroule en Afghanistan (Mille soleils splendides, Le Cricket Club des talibans ) et je n’ai jamais été déçue bien au contraire toujours enchantée. Pareil avec ce livre que j’ai beaucoup apprécié, qui nous transporte dans une autre ambiance, une autre culture, d’autres coutumes. Les chapitres sont rythmés entre l’histoire de Rahima et de son aïeul Shekiba. Une histoire poignante qui reflète la condition extrêmement difficile des femmes, la maltraitance et la malveillance de leur père, mari, belle-mère, belle-sœur… Un roman très bien écrit, facile à lire, émouvant qui nous permet de mesurer la chance d’être née en France! Je recommande à 100 %

 

Ma note : 8/10

 

Tu comprendras quand tu seras grande de Virginie Grimaldi

Résumé : Après une déception amoureuse, Julia décide de quitter la vie parisienne pour retrouver la quiétude du bord de mer où elle a grandi. Elle est embauchée, la mort dans l’âme,  dans la maison de retraite, les Tamaris, en tant que psychologue. Au fil des jours, elle se rend compte que ses papis et mamis  attachants ont des choses à lui apprendre… notamment le petit-fils d’une des pensionnaires.

 

Bon ce n’est pas de la grande littérature mais c’est un roman sur les relations intergénérationnelles agréable avec des personnages sympathiques. Un livre où « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » qui se lit très rapidement. Une fin quelle que peu rocambolesque. Du même auteur, j’ai préféré Le Premier jour du reste de ma vie.

 

Ma note : 6/10

Partager sur Facebook
Please reload

Maison Plume : le concept store made in France

La biche blonde a testé la box Prescription Lab !

La cantine quatlitarienne Judy

EDIE GRIM, le bar à manteaux !

1/8
Please reload

Vous  aimerez aussi

Blog Lifestyle

© 2017 - Biches à oreille - tous droits réservés